• Histoire

Chronologie

Delpharm s’est construit au fil des années par le rachat d’usines de production auprès de grands laboratoires pharmaceutiques. Ces acquisitions permettant de proposer toujours plus de formes galéniques à nos clients ainsi que des capacités qui font de Delpharm un des tous premiers CDMO Européens avec 650 millions de boites de médicaments produites par an.

Par ailleurs, Delpharm est une société dont 100% de l’activité est dédiée au développement de produits pharmaceutiques et à la fabrication de médicaments pour des tiers, ce qui nous permet de toujours donner la priorité à nos clients.

5 nouveaux sites

2019 est une année majeure pour Delpharm avec l’intégration de 5 nouveaux sites de production qui appartenaient au groupe Famar.

Ces 5 sites ont chacun un atout principal pour l’entreprise :

-  Delpharm Bladel élargit les capacités de l’entreprise en formes liquides et semi-solides.

-  Delpharm L’Aigle permet également d’augmenter les capacités en formes sèches et plus particulièrement la forme dragée.

-  Delpharm Montréal est le premier pied sur le marché Nord-Américain.

-  Delpharm Orléans est un site avec des capacités supplémentaire en comprimés effervescents, en sachets, en formes liquides et semi-solides en grande série.

-  Delpharm Saint-Rémy apporte une nouvelle forme galénique au groupe : la lyophilisation.

2019

Delpharm : Créateur d’emplois

Depuis la création de l’entreprise, 630 collaborateurs ont rejoint l’aventure Delpharm au sein de ces 17 sites.

2019

Delpharm a été reconnu par plusieurs Labels en termes de ressources humaines.

2019

Milan

L’entreprise continue de se développer en Italie avec le rachat du site Roche Segrate de Milano. Celui-ci permet à l’entreprise de pouvoir exporter des formes sèches conventionnelles aux Etats-Unis avec l’agrément FDA.

2017

DCAT Week

Delpharm participe pour la première fois à la DCAT Week, aux Etats-Unis qui est le premier évènement de développement commercial pour les entreprises appartenant à l’industrie pharmaceutique.

2017

Novara

L’année 2016 permet à Delpharm d’acquérir sa 2ème usine européenne, basée à Novara. Celle-ci ajoute une offre au portefeuille de l’entreprise : le conditionnement de seringues pré-remplies.

2016

Evreux

En Juin 2016, Delpharm Evreux met en service la production des capsules molles et crée, par la même occasion, 5 emplois pour cette nouvelle forme galénique.

2016

Dijon

En 2015, Delpharm accroît ses capacités en injectables grâce au site de Dijon, détenu au préalable par Sanofi.

2015

Déménagement

La holding de l’entreprise déménage pour s’installer à Boulogne-Billancourt (92100).

2015

Lyon

Delpharm développe ses activités avec le développement et la fabrication de biotechnologies au sein de l’usine lyonnaise, ex Pfizer.

2013

Gaillard

En 2012, Delpharm a eu la possibilité d’acquérir le Site de Gaillard, ex Bayer, lui permettant de développer son portefeuille galénique avec les comprimés effervescents.

2012

Drogenbos

L’usine Drogenbos, ex Besins, est le 1er site racheté par Delpharm situé en dehors de la France : Belgique. Ce site est spécialiste dans la production des gels hormonaux.

2012

Huningue

L’acquisition de l’usine de Huningue, ex Novartis, permet désormais à Delpharm de proposer des formes semi-solides et plus précisément les tubes et les suppositoires.

2011

Agrément FDA

Delpharm Lille obtient l’agrément FDA pour la première fois.

2010

Reims

En 2008, Delpharm diversifie sa gamme de formes galéniques avec le rachat de l’usine de Boehringer, basée à Reims. L’entreprise ajoute à son portefeuille les formes liquides.

2008

Lille

L’ex usine Bayer Schering devient Delpharm Lille en 2006 avec comme cœur de métier les hormones et les formes hautement actives.

2006

Evreux

En 2002, l’entreprise acquit le site d’Evreux, ex Pfizer Pharmaceutical, lui permettant d’augmenter ses capacités en formes sèches.

2002

Brétigny

En 1994, Delpharm obtient l’usine de Brétigny, ex Roche Synthex, spécifique aux formes sèches.

1994

Tours

Delpharm a commencé à se construire avec l’acquisition du site de Tours qui appartenait à l’entreprise Delmas. La première forme galénique obtenue par le groupe fût les injectables.

1988